top of page

Comment lâcher une personne toxique avec Ho'oponopono ?

Vous faites peut-être partie des gens qui, après avoir trouvé le courage de rompre une relation toxique, a craqué et est allé retrouver la personne. Cela peut arriver quelques semaines ou plus d’un an après la rupture. Que ce soit un membre de la famille, un partenaire ou une relation amicale, cette personne vous a recontacté en s’excusant ou en promettant de changer. Le résultat est cependant toujours le même, il ou elle continue de vous malmener. Il vous faut quitter, une énième fois, cette personne. Même si c’est la solution, c'est également une épreuve. Mais pourquoi avez-vous l’impression que vous ne pouvez faire autrement que de retrouver cet individu toxique ?


Cela fait maintenant des mois que vous avez décidé de ne plus aller voir la personne qui vous harcèle et malmène depuis des années. Cependant, il a suffi d’un message de sa part pour déclencher le besoin de retrouver cette personne toxique et les souffrances qui vont avec elle. Pourtant, lâcher définitivement cette personne est la clé pour avancer.



Vous avez tout donné.


Lorsque vous passez des mois ou des années avec une personne toxique, cela signifie que vous investissez toute votre énergie dans la relation. L’autre exige quotidiennement de votre part des changements, utilise vos atouts financiers et vos relations, manipule votre entourage pour que vous donniez encore plus de votre personne. Bref, on vous vampirise jour après jour, afin de vous vider de votre énergie et de vos finances. C’est ainsi que la personne toxique vous contrôle.


Le vide en vous
.

Vous avez tellement donné, tellement investi et tellement cherché à satisfaire l’autre, qu’après la relation, vous prenez peu à peu conscience du vide que cela a créé en vous. Vous avez laissé une partie de vous dans cette relation. Que ce soit au niveau matériel et émotionnel, que ce soit votre argent ou vos rêves, vous avez l’impression que quelque chose d’important est restée avec cette personne. L’envie de retrouver ce qui vous appartient est ce qui vous fait retourner vers la personne toxique.



Est-ce de l’Amour ?


Il est important de faire la différence entre ce besoin de retrouver ce que vous avez laissé et l’amour que vous portez à une personne. Si vous repensez avec nostalgie aux premiers temps de la relation, ce n’est pas de l’amour. Si cette personne vous fait du chantage affectif en vous disant qu’elle va se faire du mal si vous ne revenez pas, ce n’est pas de l’amour. Si vous pensez que vous pouvez changer l’autre, ce n’est toujours pas de l’amour.


Vos illusions.


Vous accrocher à la pensée d'avoir une relation idéale avec la personne toxique est l’illusion dans laquelle vous mène votre ego. Nettoyez vos mémoires est important quand vous êtes dans cette réflexion. Inutile de chercher à savoir de quelle mémoire il s’agit. Lancez la formule du Ho’oponopono dès que vous sentez monter en vous ce besoin irrésistible de retourner auprès de la personne toxique. Répétez la formule en boucle et en silence « désolé pardon merci je t’aime » jusqu’à sentir l’apaisement.



Pour conclure,


Cessez de vous juger quand vous ressentez le besoin de retrouver la personne qui vous a fait vivre un enfer au quotidien. Vous avez tellement donné durant cette période que l’impression d’être démunie est forte. Seulement, la vérité est autre. Cet espace, qui a été créé en vous, permet d’avoir accès à l’essence de ce que vous êtes. L’habitude de vivre le chaos vous a fait oublier cet endroit merveilleux qui siège en vous. Ce n’est pas tout. Vous allez y découvrir des ressources cachées, grâce aux mémoires que vous avez éliminées avec Ho’oponopono. Vos véritables besoins et capacités surgissent de cet espace de paix. Vous emplissez votre vie de ces découvertes pour vous rendre compte que vous avez tout ce qu’il faut. Vous comprenez également que ce que vous avez laissé là-bas, a beaucoup moins de valeur que ce que vous découvrez aujourd’hui. Et c’est sur ce trésor que vous vous bâtissez votre nouvelle existence, riche, lumineuse et légère.

Nathalie Lamboy












474 vues

Comments


Catégories