top of page

Les relations toxiques en 3 questions.

Les relations peuvent devenir toxiques quand le comportement de chacun se transforme en rapport dominant-dominé. Mais la plupart de ceux qui vivent ces situations n’ont pas conscience de la toxicité du lien. Soit parce qu’ils cherchent un rapport de force, car ils sont persuadés que c’est ainsi que fonctionne le monde. Soit parce qu’ils n’ont jamais eu d’autres exemples de relations et ils pensent qu’être dominé est leur destin. Cette vision des rapports humains est à revisiter, parce que les créatures de cette planète, n’auraient pu survivre aux catastrophes qui ont lieu sur la planète, sans la coopération. En effet, depuis la nuit des temps, la coopération entre humains a été essentielle pour permettre à notre espèce de survivre et de se multiplier jusqu’à être près de huit milliards sur terre.


Dominé est un concept de l’ego qui cherche désespérément à contrôler ce qui l’entoure. Cette façon d’agir montre un fort individualisme où les autres sont au service de leurs peurs, comme celle de perdre le contrôle. Se mettre au service de l’autre par crainte du conflit est aussi un concept de l’ego qui a appris à se taire pour faire plaisir aux autres. Ces deux attitudes donnent des relations toxiques et une existence sans joie. Vivre dans l’harmonie est possible quand on prend conscience du comportement qui empoissonne votre existence.



1. Vivez-vous des relations toxiques ?

Vous ne savez pas si vous vivez des relations dites « toxiques » ? Je vous invite à pratiquer Ho’oponopono autour de ce questionnement pour prendre le recul nécessaire sur ce que vous ressentez et regarder votre existence. Mais si vous avez décidé de lire cet article, c’est peut-être qu’inconsciemment, vous savez que quelque chose ne va pas dans votre relation. Pour revenir à la pratique du Ho’oponopono, dès que vous vivez une situation désagréable au travail, en couple ou en famille, lancez la formule « désolé pardon merci je t’aime » pour vous aider à prendre la distance nécessaire sur ce qui vous arrive. Ensuite, observez. Êtes-vous régulièrement surpris par les remarques et critiques de l’autre au point de ne pas arriver à y répondre ? Avez-vous l’impression d’être systématiquement mis en faute ? Est-ce que vous ressortez des discussions d’avec cette personne, l’esprit complètement embrouillé par ses propos ? Si vous répondez « oui » à ces trois questions alors vous êtes face à une personne qui cherche à vous dominer et vous vivez une relation toxique.



2. Qui doit changer ?

Lorsque vous prenez conscience des rapports toxiques qui existent dans votre relation amicale, amoureuse ou professionnelle, il est important de comprendre que la seule personne qui peut changer, c’est vous. L’autre, celui qui veut contrôler votre existence par la force, est convaincu que vous êtes à sa disposition et que par conséquent, si vous n’obéissez pas à ses directives, c’est que vous êtes le problème. Oubliez l’idée de démontrer à cette personne qu’elle est dans la paranoïa ou irrationnelle. C’est une perte d’énergie et de temps qui va accentuer les problèmes dans votre relation. Cela ne signifie pas qu’il faille obéir aveuglément, mais ne plus lancer d’argumentations empreintes de colère ou de désarroi, va cesser de nourrir la toxicité de la relation. Reprenez la formule du Ho’oponopono en boucle dans votre tête dès que vous sentez les discussions ou les disputes interminables arriver. Laissez-vous guider par votre cœur et non vos peurs. Prenez du recul sur vos émotions négatives où l’autre veut que vous plongiez à corps perdu.



3. Quelles sont les solutions ?

Il n’y a pas de remède miracle pour changer des relations toxiques en relations pacifiques. La personne qui cherche à vous dominer est persuadée que c’est vous le problème et son absence d’estime d’elle-même a créé un vide immense qu’elle essaie de remplir par la colère ou la violence. Par contre, votre présence dans cette relation démontre que vous avez une grande capacité de résilience, d'empathie et de confiance en vous. Ce sont ces éléments qui l’ont attiré chez vous. La solution consiste donc à sortir du schéma comportemental qui vous met régulièrement dans ce type de relation. La pratique du Ho’oponopono peut vous aider à vous libérer de cette attitude en vous proposant différentes solutions comme vous faire aider par un thérapeute, quitter la relation ou développer un puissant ancrage intérieur qui fera partir cette personne de votre environnement.



Pour conclure,

Une relation toxique existe parce qu’il y a deux personnes qui la maintiennent. Si l’une d’elle change ou décide de partir, cette relation n’existe plus et la toxicité qui y est associée disparait également. Certaines personnes n’arrive pas à sortir de l'emprise de cette relation et continue de jouer le rôle de victime. Il s’agit de leur chemin. Même s’il n’est pas facile de voir un proche dans cette situation, le meilleur moyen de l’aider est d’être une présence discrète, qui lui fait comprendre que vous serez là au moment décisif. Inutile de chercher à lui ouvrir les yeux, cela créera une grande résistance de sa part, car il est encore difficile pour elle d'accepter cette vérité. Accompagnez avec bienveillance cette personne et récitez les mots du Ho’oponopono sur le mal-être que cela réveille en vous. Vibrez de la paix que cette personne ne peut vivre aujourd’hui, uniquement grâce à votre présence.


Nathalie Lamboy





626 vues

Comments


Catégories

bottom of page